Projet Hele Snavels

17/11/2020 - 12:13

Hele Snavels, un projet en collaboration avec Proefbedrijf Pluimveehouderij, étudie l'impact du non débecquage chez les poules pondeuses dans les élevages flamands. Le projet veut aider les éleveurs flamands à élever des poules pondeuses de manière rentable, durable et respectueuse des animaux.

But du projet

Sous la pression de la législation et du marché, de nombreux éleveurs de poules pondeuses flamands sont contraints de passer à l'élevage de poules non débecquées. Cependant, la plupart des éleveurs en Flandre ne sont pas suffisamment préparées à cette transition. Afin de guider les éleveurs de volaille dans la transition et de s'assurer qu'ils restent compétitifs sur les marchés internationaux, Proefbedrijf Pluimveehouderij, en collaboration avec Pehestat, a lancé le projet de démonstration 'Hele Snavels' en août 2020.

Avec le projet de démonstration, Pehestat et Proefbedrijf Pluimveehouderij veulent étudier l'impact du non débecquage chez les poules pondeuses dans les élevages flamands et avoir un aperçu des facteurs qui stimulent le picage. En outre, nous voulons valider dans la pratique un outil de surveillance permettant de détecter les signes précoces d'un comportement de picage (nuisible). Après tout, la détection précoce du picage des plumes est cruciale pour prévenir toute nouvelle prolifération.

La collecte et l'analyse de ces données dans une base de données structurée permettra de mieux comprendre les différences entre les bâtiments et les rondes au sein d’un même élevage et entre les élevages. Le développement d'un modèle prédictif basé sur certains facteurs déclencheurs et sur des mesures préventives gagnera en valeur à mesure que la base de données s'étoffera.

Il est important de saisir l’impact et les précautions à prendre dans un élevage de poules non débecquées. Le contrôle des comportements de picage et du cannibalisme contribue directement à l'amélioration du bien-être des animaux. Une bonne gestion du picage peut améliorer la santé générale des poulettes, des poules pondeuses et des parentaux et réduire la prévalence des infections secondaires (par exemple les infections à colibacille) et l'utilisation de médicaments qui en résulte.

Avec ce projet, nous voulons aider les éleveurs de volaille à élever des poules pondeuses de manière rentable, durable et respectueuse des animaux.

LES CAUSES DU PICAGE

Les causes du picage des plumes sont multifactorielles. Il est souvent difficile de savoir pourquoi le picage des plumes se produit et pourquoi il dégénère en cannibalisme. Il n'est pas certain que les poules non débecquées soient plus sensibles aux changements et au stress, mais des recherches préliminaires menées à Proefbedrijf Pluimveehouderij montrent que, dans les mêmes circonstances, elles réagissent différemment et adoptent un comportement de picage (incontrôlé) beaucoup plus rapide et que les dommages sont beaucoup plus importants que chez les poules épointées.

LES EFFETS DU PICAGE

Le picage compulsif et le cannibalisme entraînent une augmentation de la mortalité, un abattage prématuré et une diminution de la production totale d'œufs, de la masse totale d'œufs et des œufs de premier choix. En outre, la consommation d'aliments augmente ; en raison de la perte de plumes et parce que les animaux doivent consacrer davantage de protéines dans la production d'anticorps et la restauration des barrières naturelles en cas d'infections secondaires. Si un comportement de picage nuisible se produit dans un lot, les conséquences sont beaucoup plus importantes que dans un lot dont les becs ont été traités au laser IR.

Fonctionnement

Pendant la durée du projet, 20 exploitations flamandes élevant des poules pondeuses non débecquées (lot de plus de 50 semaines) seront surveillées. Un large éventail de données qui pourraient influencer le développement du picage des plumes nuisible sera collecté. En combinant les données de production et une évaluation du plumage, on obtient un aperçu de l'effet de la conversion aux poules non débecquées en Flandre.

En outre, 6 autres exploitations seront suivi intensivement pendant au moins 50 semaines et surveillé de manière approfondie en termes de données techniques, d'état sanitaire, de plumage et de facteurs déclencheurs du picage. Dans la mesure du possible, au moins une visite du lot sera effectuée en élevage et toutes les informations techniques de l'élevage seront incluses dans la collecte de données.

Objectifs

  1. Déterminer l'impact économique et l'impact sur le bien-être des animaux du non débecquage
  2. Étudier les facteurs déclencheurs et les mesures (préventives) et élaborer un guide de conseil sur la base de ces connaissances
  3. Validation pratique d'une 'checklist du picage' pour la détection précoce des troubles et des comportements de picage indésirables
  4. Sensibilisation du secteur avicole par la communication, l'information et des cours de formation pratique
  5. Améliorer l'image du secteur de la production d'œufs

Que fait Pehestat ?

Suivi d'élevages de poules pondeuses

Pehestat effectue des visites d'exploitations dans 10 des 20 élevages de poules pondeuses sélectionnés :

  1. Les données techniques (mortalité, production, consommation d'aliments, etc.) et l'historique sanitaire des poules sont recueillis en détail. De préférence, les données relatives à la période d'élevage des poulettes devraient également être conservées si elles sont disponibles.

  2. À l'aide d'un questionnaire, les facteurs qui peuvent contribuer au développement d'un comportement (nuisible) de picage des plumes (par exemple, la race, la taille du lot, le poids en élevage, l'évolution de la production, le système de logement, le programme d'alimentation et d'éclairage, l'infestation de poux rouges, l'infestation de vers, la qualité de l'eau, etc.). Une distinction est faite entre la période d'élevage et la période de ponte et une attention particulière est accordée à la transition entre l'élevage et la ponte.

  3. Le plumage des poules fait l'objet d'une évaluation approfondie en collaboration avec l'aviculteur. Le score de plume étendu est combiné avec la 'checklist du picage'.

Après la visite de l'exploitation, Pehestat collecte et traite les données de manière anonyme dans un ensemble de données afin d'évaluer l'effet du non débecquage. À cette fin, Pehestat s'appuie sur son vaste ensemble de données, avec des données supplémentaires sur la santé animale et les performances zootechniques des élevages de poules pondeuses.

Suivi de 6 élevages de poules pondeuses supplémentaires & validation pratique de l'outil de surveillance

En collaboration avec Proefbedrijf Pluimveehouderij, Pehestat suivit 6 exploitations supplémentaires. Contrairement aux 20 autres exploitations, les poules de ces élevages sont étroitement surveillées dès la mise en place afin de pouvoir suivre l'évolution des données techniques, du statut sanitaire et des facteurs de picage dans le temps. Dans la mesure du possible, au moins une visite du lot est effectuée en élevage et toutes les informations techniques de l'élevage sont incluses dans la collecte de données.

Pehestat garantit la collecte et le stockage des données et intègre la 'checklist du picage' dans ses systèmes de collecte de données. Ainsi, les éleveurs de volailles, les chercheurs et les vétérinaires ont une meilleure idée de l'évolution du plumage (signaux d'un éventuel picage) du lot tout au long du cycle.

Au total, il y a environ 10 millions de poules pondeuses en Flandre (y compris les poulettes), dont quelque 7 395 000 produisent annuellement 2 338 750 000 œufs.


Le projet Hele Snavels se concentre principalement sur les élevages de poules pondeuses flamands, mais fournit également des informations importantes pour les élevages de poulettes et les élevages de parentaux.

Souhaitez-vous participer au projet Hele Snavels ?

Contactez-nous